Information COVID19

Magarantie continue de vous accompagner durant cette période compliquée.


Particuliers :

Notre site reste opérationnel, vous pouvez y souscrire un contrat en ligne

Déclaration de sinistres : vous pouvez nous joindre au numéro indiqué sur votre notice d’information reçue lors de la souscription

Réparations : Les délais de traitement habituels de nos partenaires réparateurs risquent cependant d'être fortement impactés voire pour certains totalement à l’arrêt ceci afin de respecter les mesures prises par le gouvernement


Professionnels :

L’Extranet reste opérationnel et vos interlocuteurs habituels restent à votre disposition

Les espaces de stockage des données informatiques

De l’innovation vers la pollution numérique ?

L’essor du Big Data et de l’intelligence artificielle ont créé d’importants volumes de données mondiales issues de notre quotidien. Chaque jour, des millions de personnes travaillent, prennent des photos, des vidéos, créent des documents, les stockent… Au total ce n’est pas moins de 2,5 millions de téraoctets qui sont générés chaque jour, soit 90 ans de vidéos en HD au quotidien !

Alors que le stockage de données est vital pour l’industrie informatique, on estime qu’en 2025, ce seront plus de 163 milliards de téraoctets que l’humanité devra stocker.

Mais alors qu’est-ce que, réellement, un espace de stockage ? Cela désigne l’ensemble des méthodes et des technologies permettant de conserver tout un ensemble de données numériques. Par le biais de différents supports, comme les premières disquettes en 1980, les DVD ou encore aujourd’hui le streaming ou le cloud, les supports de stockages n’ont qu’un seul but : mémoriser fidèlement les milliards de données numériques de tout un chacun. 

L’ensemble de ces supports se distinguent par leur vitesse ou leur capacité. Désormais, les dernières innovations doivent favoriser l’utilisation de l’intelligence artificielle et du machine learning pour, sans cesse, frôler l’ultra performance sur le marché de l’exploitation de données. 

Toutefois, ces sources connectées à des réseaux extrêmement performants, sont des puits sans fond vecteurs de fortes consommations énergétiques... Alors que les espaces de stockage ont été multipliés par 16 entre 2015 et 2020, l’arrivée de la 5G n’améliorera pas l’impact environnemental de ces serveurs informatiques. 

Ces datas centers, mettent à contribution une énergie phénoménale : d’ici 2050, ces machines puiseraient près de 20 % de la consommation électrique mondiale. 

Heureusement, des solutions sont étudiées de manière à réduire leur impact sur la planète ! Afin de diminuer leur consommation électrique, les grands groupes tels que Facebook ou Google, ont déterminé l’emplacement de leur data center dans les pays du nord : ils profitent de la faible température pour refroidir les machines sans utiliser quelconque refroidissement industriel. A contrario, certaines entreprises mettent à profit la surchauffe de ces centres de données pour chauffer des immeubles, des piscines publiques et ainsi éviter la double consommation. Stockholm, par exemple, a pour objectif, d’ici 2030, de puiser 10 % de cette consommation pour répondre aux besoins de chauffage de la ville.  

 

SOURCES: LE BIG DATA // FUTURA SCIENCES // RED HAT


Le 06/07/2020 à 16h56

J'accepte
En poursuivant votre navigation sur le site Magarantie, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus